Audio2 DPA Microphones Mars Rover Interview Rene Morch

DPA, la NASA et Mars – Interview de René Morch, Product Manager

René Morch nous explique comment DPA va assurer l’enregistrement des sons de la planète Mars

Les microphones DPA sont légendaires par leur qualité. Depuis les années 1970, en plus d’être omniprésents dans les productions et les spectacles du monde entier, DPA s’est également retrouvé utilisé dans des voitures de course. Aujourd’hui, DPA va placer un matériel très spécifique dans une fusée en partance pour Mars. René Mørch, Chef de Produits chez DPA Microphones, nous explique comment un partenariat unique entre DPA et le JPL de la NASA (Jet Propulsion Laboratory) va nous permettre d’entendre les “sons de Mars”.

Larry Jordan Rene Morch Audio2 DPA Microphones

René Morch (DPA Microphones) / Larry Jordan (Digital Production BUZZ)

 

Larry Jordan : Nous connaissons tous les microphones sans fil, mais DPA change ici la donne en collaborant avec JPL (une division de la NASA) pour envoyer des microphones DPA sur Mars.

René Mørch est le Chef de Produits pour les microphones DPA, entreprise qu’il a intégrée en 2006, bonjour René et bienvenue !

René Mørch : Merci beaucoup Larry, Merci !

L : Comment décrirais-tu ton rôle chez DPA ?

R : Comme tu l’as précédemment dit, je dirige le département Produits chez DPA, cela signifie que mon rôle est de nous assurer que nous avons les bons produits au catalogue et que nous les conservons pour les bonnes raisons. Parfois, certains produits disparaissent et, bien sûr, nous sommes constamment à la recherche de nouvelles opportunités et à la recherche de nouvelles façons de participer efficacement à notre industrie en proposant de nouveaux produits vraiment utiles.

L : Avant de rentrer dans le vif du sujet et parler du Cosmos, je me dois de te demander : quelle était la première chose qui t’a attiré vers les microphones ?

R : Depuis l’âge de 15 ans, je crois, j’ai travaillé comme ingénieur du son, comme ingénieur du son façade et retour. Je travaille donc dans le monde de l’audio professionnel depuis de nombreuses années.. J’ai toujours eu un vif intérêt pour l’audio pro et bien sûr le Danemark est indéniablement le pays de l’audio pro même si nous sommes un pays assez petit, mais DPA est pour moi le meilleur que vous puissiez obtenir !

L : DPA est basé à Copenhague comment avez-vous été associés à JPL dans ce projet vers Mars ?

R : JPL nous a contacté après avoir découvert notre très petite interface qui se connecte à un iPhone (ce ne sera pas le cas sur Mars) mais qui se connecte également à un PC donc vous pouvez l’utiliser comme une interface USB. Avec ce petit appareil vous obtenez une très haute qualité audio à partir de n’importe lequel de nos microphones dans une une unité qui fait à peu près 5 cm de diamètre.

Exo Mars 2018 Rover DPA Microphones Audio2

 

Le matériel DPA en partance pour Mars

L : Peux-tu m’éclairer un peu plus, quel équipement envisagez-vous d’envoyer sur Mars ?   

R : On peut dire que c’est un convertisseur, un convertisseur  A/D de très haute qualité (MMA-A), et possédant 2 canaux, en plus de cela nous avons un petit préamplificateur (MMP-G) pour et nos capsules à électret. La cellule à électret elle-même est notre très célèbre DPA 4006, comme les gens la nomme dans l’industrie, et de très nombreux ingénieurs du son l’ont utilisée depuis un grand nombre d’années.

Donc, ce sont en gros les trois éléments de base qui vont partir  là-haut, le convertisseur A/D, le préamplificateur câble actif et la cellule DPA 4006.

L : Le microphone est un des standard que vous utilisez depuis des années. Avez-vous fait sur celui-ci un travail de customisation du préampli ou du convertisseur A/D ?

R : La seule chose que nous avons ajouté, et qui diffère du produit standard, qui ne soit pas sorti directement «des étagères» pour ainsi dire, ce sont des “oreilles de Mickey” sur le préamplificateur, comme nous les avons appelées, cela permet de l’accrocher sur le côté de la paroie de ce robot partant vers Mars en 2020, c’est la seule modification réelle apportée à ce produit de série.

L : Je pense que je connais déjà la réponse mais je vais quand même te la poser : dans quelle mesure les produits que vous développez pour l’utilisation dans l’Espace sont-ils différents des produits que nous achetons et utilisons dans nos productions ?

R : Comme vu précédemment il n’y a pas vraiment d’ingénierie spécifique dans ce matériel, ils sont vraiment de série, donc, encore une fois, cela démontre le niveau de qualité et les hautes compétences en ingénierie qui sont intégrées dans ces produits standards. La seule différence notoire est cette modification mécanique extérieur du convertisseur de série.

L : Ça va te faire sourire mais, si on veut un micro pour une production à Copenhague ou à New York ou sur Mars et il s’agit en fait du même micro  !

R : C’est vrai !

Nous venons de rentrer de chez eux (JPL) la semaine dernière, nous leur avons rendu visite et à ce moment-là nous avons choisi les équipements spécifiques qui vont partir là-bas ! Le PDG en a choisi un, j’en ai choisi un et notre Responsable R&D en a également choisi un. Ce sont donc ceux-là qui vont partir sur Mars !

L : Oooh Waow !

R : Tu sais nous avons relevé leurs numéros de série et ensuite c’est.. au revoir !!

Ils vont partir là-bas pour toujours !

 

Audio2 DPA Microphones Mars Rover préamplificateur MMA-A robot

Le projet de la NASA

L : Quel est le but de ce projet, hormis le fait que vous pourrez tous vous en vanter plus tard à vos petits-enfants ?

R : C’est la principale raison  !

L : // Rires //

R :  Quand la navette, façon de parler car ce n’est pas une navette, quand le vaisseau spatial entrera dans l’atmosphère de Mars 4 caméras enregistreront cette entrée en même temps que nos microphones.

L’ensemble sera alors allumé afin que l’on puisse voir la descente.

Ce qui est toujours crucial lorsque vous mettez quelque chose dans l’espace c’est que vous ne savez pas exactement comment il va finir : va-t’il se poser le sol parfaitement sur la surface de Mars ou bien va-t-il tomber et s’écraser ?

Et que se passera-t-il entre le moment où il entre dans l’atmosphère et jusqu’à ce qui se pose au sol ?

Donc, c’est essentiellement ce qui va être enregistré, soit toute la phase de descente pour cette unité spatiale qui correspond au moment où elle va entrer dans l’atmosphère.

Elle va commencer à vibrer bien sûr, elle commencera à produire du bruit car elle traversera des zones générant beaucoup de chaleur mais elle est équipée d’un écran thermique en dessous.

A ce stade, la coquille de fond sera éjectée, ce qu’ils appellent la grue skycrane entrera en service avec également d’autres réacteurs.

Vous serez donc capable d’entendre tout cela, puis en descendant plus bas vers la surface de Mars vous entendrez une sorte de train d’atterrissage sortir puis des filins déposeront le Rover à la surface de la planète.

Ces derniers seront ensuite détachés, la grue skycrane sera repliée et s’achèvera ici la mission principale de notre partie du projet.

Vous comprenez maintenant un peu plus ce qui se passera à ce stade !

L : Comment allez vous gérez les niveaux audio parce qu’il faut je crois 20 minutes pour pouvoir “parler” au dispositif, au moment où vous réalisez que le niveau est trop élevé, il est déjà trop tard !

R : // Rires //

Cela a été testé “à la maison” mais tu as tout à fait raison, il y a donc environ 20 minutes pour que le signal fasse l’aller et retour.

Il s’écoute seulement neuf minutes environ entre l’enregistrement et le transfert jusqu’à la Terre, mais l’aller-retour est en effet bien d’environ vingt minutes.

Il faut tout tester “à la maison” et c’est ce que nous allons faire comme pour n’importe quelle autre productions  car il faut toujours essayer de vous assurer que vous êtes dans le bon.

L : Quand est prévu le lancement ?

R : Le lancement à proprement parler aura lieu en Août l’année prochaine, l’engin entrera ensuite en orbite des planètes pour se rendre jusqu’à Mars et se posera sur son sol en février 2021.

L : Amarsissage prévu en Février 2021 ?! C’est une longue attente !

R : Environ 2 ans oui !

 

Mars OSIRIS DPA Microphones Audio2

 

Un défi technique

L : Quelle partie te passionne le plus dans ce projet ?

R : Le fait que nous fassions partie de cette aventure spatiale car d’un point de vue technique l’Espace fait parti des environnements les plus difficiles dans lesquels vous puissiez évoluer.

L’engin doit résister à la propulsion au départ du sol, à l’accélération, aux vibrations pendant tout ce voyage depuis le départ de l’atmosphère terrestre jusqu’à la rentrée dans le vide.

Ce stade est crucial pour sa survie, il en est de même pour sa réintégration dans l’atmosphère de Mars et ensuite qu’il soit capable de résister à tous les soucis potentiels pouvant survenir à la surface de Mars.

Avec un peu de chance nous pourrons entendre quand il est mis en fonction, c’est notre plus grand espoir pour nous et  la NASA ! Qu’il puisse survivre à ce stade de sorte que vous puissiez entendre les fluides refroidir les composants électroniques ou le bruit du chauffage du matériel électronique sensible dans le Rover, les bras motorisés se déplaçant autour le matériel etc, etc

L’ensemble des compétences en ingénierie qui ont été mises en oeuvre dans tout cela est simplement énorme !

C’est fantastique de n’être même qu’une infime partie de tout cela, c’est incroyable pour nous !

L : Envoyez-vous du matériel en double ou bien n’envoyez-vous tout simplement qu’un seul système  ?

R : Un seul de chaque, il y a bien sûr beaucoup d’unités supplémentaires qui ont déjà été livrées et certaines d’entre elles seront également utilisées pendant les deux prochaines années pour faire des tests plus poussés.

De nombreux tests ont déjà été effectués mais juste pour répondre à ta question, il n’y en a qu’une qui ira là-bas.

Tu sais tout est question de poids donc même si on ne parle que de quelques grammes les gens de JPL  considèrent vraiment le moindre gramme qui montera là-haut !

L : René, pour les personnes qui veulent suivre cette aventure ou bien en savoir plus sur DPA Microphones en général, sur quel site peuvent-ils aller ?

R : Vous allez sur notre site www.dpamicrophones.com, si vous y allez ces jours-ci d’ailleurs vous tomberez sur la news que nous avons faite, autrement tapez juste NASA dans le champ de recherche et vous tomberez dessus.

L : Ce site est en un seul mot : DPAmicrophones.com, et René Mørch est le Chef Produits de la marque, René merci d’avoir pris le temps de discuter avec nous aujourd’hui !

R : Merci beaucoup Larry !     

 

Interview réalisée par Larry Jordan le 07 février 2019 pour le site digitalproductionbuzz.com

Interview en VO ici : https://www.digitalproductionbuzz.com/interview/rene-morch-dpa-the-sound-of-mars-live/#.XIYV0hNKhTb

Partager cet article