Le Film VALERIAN (Luc Besson) avec DPA Microphones / Interview de Stephane Bucher

Valérian et la Cité des milles planètes

Dans l’espace personne ne vous entend crier – sauf si vous avez un microphone DPA dans votre combinaison spatiale !

Des microphones miniatures DPA d:screet™ SC4060 ont été utilisés pour la prise de son de dialogues précis et clairs sur Valérian, le prochain film de Luc Besson.

L’ingénieur du son Stéphane Bucher n’a pas eu la tâche facile sur le tournage de Valérian et la Cité des Mille Planètes, le nouveau long métrage du célèbre réalisateur Luc Besson. Ce blockbuster de science-fiction, déjà renommé en tant que film le plus cher jamais produit en Europe, compte plus de 100 personnages, dont la plupart portent des costumes complexes, y compris des combinaisons spatiales. Assurer dans ces conditions une intelligibilité maximale du son direct a représenté le premier défi pour Stéphane Bucher – qu’il n’a pu surmonter qu’en utilisant des microphones miniatures omnidirectionnels DPA d:screet™ 4060.

 

« Du point de vue de la prise de son des dialogues, ce film était extrêmement compliqué », explique Stéphane. « Il n’y avait pas que les costumes : il a aussi fallu gérer des acteurs qui parlaient à travers les murs ou se promenaient dans l’espace. Le vaisseau spatial lui-même, l’Intruder, possède une âme, donc une voix, qu’il a fallu enregistrer. De plus, Luc Besson a été très clair dès les premières réunions de préparation du film : il ne voulait pas de post-synchro. Il fallait donc tout capter correctement sur le plateau. »

« Ils sont d’une incroyable solidité, ce qui est important sur le tournage d’un film d’action »

 

Valerian Sound Crew. Credit Lou Faulon ©VALERIAN SAS TF1 FILMS PRODUCTION

 

Les microphones DPA sont une partie intégrante de la boîte à outils audio de Stéphane Bucher. Ayant déjà utilisé nombre de produits de la marque sur des films précédents, comme Taken 3 ou Lucy, il était très content de les essayer sur ce tournage. « Les microphones HF miniatures DPA d:screet™ 4060 assurent une qualité audio exceptionnelle, et ils sont vraiment tout petits, ce qui facilite leur dissimulation », explique-t-il. « Grâce à leur directivité omnidirectionnelle, il n’est pas nécessaire de les orienter directement vers la source pour capter un son de qualité. Ils sont d’une incroyable solidité, ce qui est important sur le tournage d’un film d’action, où ça bouge beaucoup et où il faut sans cesse passer d’un costume à un autre. »

Valerian-Space-Suit-©VALERIAN-SAS-TF1-FILMS-PRODUCTION-2-L

Plus de 30 microphones DPA d:screet™ 4060 ont été utilisés sur le tournage de Valérian. Comme Luc Besson aime cacher son jeu, Stéphane Bucher et son équipe n’ont eu que très peu de temps pour parcourir le script et se préparer avant le début du tournage. Et sur le plateau, le temps était encore plus compté, car il fallait placer les microphones sur chaque costume avant l’arrivée des acteurs.

 

Valerian Motion Capture (C)VALERI AN SAS TF1 FILMS PRODUCTION

 

« Luc aime pouvoir commencer à tourner immédiatement – ce n’est même pas la peine d’essayer de placer ou de modifier le placement d’un micro sur un costume, c’est déjà trop tard », explique Stéphane, qui ajoute que sa réussite sur ce film doit beaucoup à une préparation minutieuse et à une collaboration étroite avec Olivier Bériot, responsable des costumes.

 

« La plupart des costumes sont taillés dans un tissu synthétique épais, au look futuriste, mais pas du tout idéal pour le son, car très bruyant. Olivier nous a aidés à y trouver des endroits où cacher nos micros sans qu’ils soient visibles à l’écran. Notre principal défi, : les combinaisons spatiales portées par Valérian (joué par Dane DeHaan) et Laureline (Cara Delevingne). Olivier a choisi un tissu léger et bien isolé au niveau visuel, mais nous n’avons pas pu cacher les micros à l’intérieur de l’enveloppe du vêtement, où ils auraient été étouffés par le plastique. Du coup, nous avons décidé de les fixer à l’intérieur de la grande collerette que les acteurs portent autour du cou. »

 

 

« La décision de Luc Besson de recourir le moins possible à la postsynchronisation a mis une pression supplémentaire sur l’équipe son pour capter le meilleur son possible au tournage« 

 

DPA Mic on Valerian Space Suit

 

Comme les microphones devaient dépasser de la collerette, tout en s’y intégrant, bucher et Bériot ont décidé de leur donner l’apparence d’une intercom entre combinaisons spatiales. « Nous avons essayé plusieurs options », précise Bucher, « tout d’abord en faisant dépasser le micro tel quel de la collerette, mais ça ne fonctionnait pas. Nous sommes donc passés à un d:screet™ 4060 équipé d’une grille High Boost, pour des raisons esthétiques. Nous ne nous sommes pas souciés de cette accentuation des aigus à la prise, pensant que nous pourrions les atténuer par la suite en postproduction, mais quand nous avons écouté le son, nous nous sommes rendus compte que ça ne marcherait pas : les aigus étaient vraiment trop présents, et interféraient à la surface de la grille de façon inacceptable. Nous sommes donc passés à une grille Soft Boost, qui nous a donné un son bien plus équilibré. En ajoutant un petit joint en caoutchouc et en dégageant complètement la capsule du microphone de la collerette, nous avons réussi à réduire les bruits de transmission de vibrations ».

 

Valerian T Shirt ©VALERIAN SAS TF1 FILMS PRODUCTION

Valérian et Laureline disposaient chacun de trois collerettes, il y en avait toujours une de rechange disponible. Les microphones restaient en place dessus : quand on en prenait une, il suffisait de brancher l’émetteur HF dessus. Des microphones d:screet™ 4060 ont aussi été utilisés sur les costumes de capture de mouvements que les acteurs portaient lors du tournages des scènes en image de synthèse du film.

 

« Pour réduire les bruits, nous avons placé les microphones sur les costumes avec une surface semi-rigide, élaborée avec une imprimante 3D », explique Stéphane. « Pour les acteurs principaux, qui portaient des casques-caméras, nous avons placé un micro sur le casque et l’autre sur la poitrine, au cas où Luc voudrait leur faire ôter le casque pour un gros plan ».

 

La décision de Luc Besson de recourir le moins possible à la postsynchronisation a mis une pression supplémentaire sur l’équipe son pour capter le meilleur son possible au tournage : « Ce qui est bien, avec Luc, c’est qu’il comprend bien le son. Il participait à nos discussions à propos des positions de microphones, pour obtenir le meilleur résultat », précise Stéphane. « Il s’attend à ce que vous lui trouviez des solutions, et cette pression vous fait progresser dans votre domaine. Au final, le son enregistré avec les micros DPA était d’une qualité fantastique : tout le monde a été impressionné, notamment l’équipe de postproduction, qui nous a déclaré que la richesse et la clarté des enregistrements leur ont donné bien plus d’options de travail ».

 

Valérian et la Cité des Mille Planètes sort en salle en France le 26 juillet 2017.

La bande annonce (VF)


Partager cet article