Le groupe Simple Minds utilise DPA Microphones

Tout au long de sa tournée européenne, le groupe utilisera plusieurs micros DPA
 sur les percussions et les chœurs.

Le groupe écossais Simple Minds s’est embarqué, en avril, pour une tournée de 47 dates, l’Acoustic Live Tour, qui passera par le Royaume-Uni et l’Europe. L’ingénieur du son façade du groupe, Olivier « Gégé » Gérard, a complètement revu sa liste de micros afin de mieux capter l’aspect acoustique de ces concerts.

Au cœur de son nouveau kit de prise de son, une sélection de micros DPA d:screet™ Miniature, d:dicate™, d:facto™ et d:vote™, tous choisis pour leur qualité audio et le naturel et la transparence de leur son. Et pour Gégé, leur immunité aux sons parasites environnants et leur insertion facile dans le mix final est un avantage majeur ».

« Je travaille avec les Simple Minds depuis 2012, mais cette tournée est différente des autres, car le groupe joue dans un style plus acoustique », explique Gégé. « Ils ont travaillé autour de ce concept et donné une nouvelle vie aux titres composant Acoustic, leur dernier album. Ils apportent une nouvelle énergie, une nouvelle vie à des chansons qui ont connu un succès mondial lors de leur première sortie. Du coup, en concert, c’est un vrai défi. »

 

DPA-olivier-gerard-avec-DPA-dfacto

Pour répondre à ce défi, Gégé a décidé de coller au son de l’album, qu’il décrit comme « bien plus brut, plus roots ». Comme il avait besoin de microphones capables de restituer tous les détails et les nuances d’un concert acoustique, il a consulté Amptec, le distributeur DPA en Belgique : une société qu’il tient en haute estime pour sa connaissance globale des produits audio.

« Le Responsable des Ventes Audio Pro d’Amptec, Dany Meeuwissen, m’avait déjà proposé d’essayer des microphones DPA voici quelques années, mais je me trouvais alors en plein milieu d’une tournée, et je ne voulais pas changer mes micros parce que ça aurait eu un impact sur le son : il suffit de modifier un petit détail sur le matériel utilisé pour changer toute une balance et déséquilibrer le son », explique Gégé. « Pour cette tournée acoustique, toutefois, j’ai demandé à Dany de regarder mon patch de scène, et il m’a proposé d’utiliser des DPA sur toutes les percussions. J’ai accepté, parce que je sais que les micros DPA sonnent très bien et parce que je cherchais des microphones très discrets afin d’accentuer le concept « acoustique ». Je voulais évidemment une excellente qualité sonore et une bonne tolérance aux niveaux de pression élevés, un atout des micros DPA. »

Le set de percussions utilise cinq microphones d:vote™ 4099 Instrument sur les toms, le charley, le dessous de caisse claire, les chimes et les cloches ; un d:screet™ 4061 Miniature omni sur le cajón ; un d:dicate™ 2011A cardioïde à double membrane sur le tom basse et six d:dicate™ 2011C cardioïdes sur les deux caisses claires, sous les peaux et sur le gong. »

« La première chose que j’ai remarquée est l’absence de diaphonie », précise Gégé. « Avec les autres microphones que j’avais essayés, plus on ouvrait de micros, plus on récupérait d’agressivité dans le bas médium du mix. Quand j’ouvrais tous les micros de percussions DPA, tout était là, sans devoir appliquer d’égaliseurs – le son était clair et fidèle à la source. »

 

DPA-credit-vince-barker-sarah-brown-with-dfacto-L

Gégé ajoute qu’avec les micros DPA, on entend ce qui est, ni plus, ni moins. « Le son est très transparent et naturel », ajoute-t-il. « Et la dynamique est vraiment étonnante, le son ne disparaît pas si le musicien joue moins fort. Cherisse Osei, (la percussionniste, qui a aussi travaillé avec Mika, Bryan Ferry ou Paloma Faith) utilise une grosse caisse qui possède un punch supérieur à ce qu’on attendrait, mais ça ne pose aucun problème au d:dicate™ 2011A. Et pour gagner encore en qualité sonore, j’utilise un système de fixation Pearl Kelly SHU sur cette grosse caisse et sur le gong. »

Gégé utilise par ailleurs quatre micros de chant d:facto™ – deux en HF et deux filaires – sur les choristes et les chanteurs invités. Citons par exemple Sarah Brown, qui a assuré les chœurs pour Stevie Wonder, Quincy Jones, George Michael et Simply Red.

« Le d:facto™ convient parfaitement à sa voix, car elle chante avec une tessiture très étendue et un timbre changeant », explique-t-il. « La plupart des microphones sont très bien quand elle envoie, mais quand elle chante moins fort, avec plus de chaleur, je dois me jeter sur le filtre passe-haut. Avec le d:facto™, le son reste à sa place dans le mix, aussi naturellement qu’avec les autres DPA. »

Même si c’est la première fois que Gégé utilise des micros DPA sur les percussions, il connaît déjà bien la marque, puisqu’il utilise des micros instrument d:vote™ 4099 sur les cordes depuis des années.

« J’ai fait deux tournées et un album avec un quatuor à cordes avec des d:vote™ 4099, et je les ai aussi utilisés sur des ensembles de cordes en tournée avec Hooverphonic et Natalie Merchant, », explique-t-il. « Un autre micro DPA que j’utilise beaucoup est l’omni d:screet™ 4091. Voici douze ans, en tournée avec un chanteur de jazz, j’ai eu l’idée de mettre un micro omni au-dessus de la grosse caisse, côté batteur. Le 4091 ressemble davantage à une antenne qu’à un microphone, il est très discret. Je lui ai appliqué beaucoup de compression, avec une attaque lente, un release rapide, et j’ai ajouté les autres micros en appoint. Le résultat m’a ravi : un bel équilibre de tous les sons de la batterie, à cet endroit, et le 4091 encaissait sans problème les niveaux de pression sonore les plus élevés. Désormais, je l’utilise systématiquement sur les batteurs « dynamiques ». Sur les gros systèmes de sonorisation, la dynamique de la batterie est toujours délicate à gérer : c’est la maîtrise des niveaux qui donne cette base stable, qui respecte tous les détails lorsque la compression est bien effectuée ».
La tournée Acoustic Live des Simple Minds se trouve actuellement en Europe ; après le Grand Rex à Paris, le 11 mai, elle passe par le Royaume-Uni à partir du 17 mai. Pour résumer ses impressions sur les micros DPA, Gégé déclare : « Je suis plus que satisfait de leur qualité et des résultats obtenus. Le d:dicate™ 2011C est étonnant – le meilleur micro de caisse claire, pour moi, même sur les groupes qui jouent fort – tandis que le 2011A sur la grosse caisse est parfait pour son naturel sonore. Utiliser des DPA sur toutes les percussions et sur les voix aide à gérer la diaphonie entre les instruments, et je n’ai plus de problèmes si je laisse certaines voies de console ouvertes. »

Site Web : www.simpleminds.com

 

Partager cet article