JEANNE ADDED avec DPA Microphones


Gilles Olivesi (FOH)

Guillaume Dulac (Monitor)

” Lorsqu’on est passé au d:facto™, tout d’un coup elles se sont entendues ” (FOH)

Interview de l’équipe technique de JEANNE ADDED

Pouvez-vous vous présenter ?

Gilles : Je m’appelle Gilles Olivesi, je suis ingénieur du son, principalement ingénieur du son façade, et je travaille en ce moment pour Jeanne Added.

Guillaume : je m’appelle Guillaume Dulac je suis ingénieur du son plutôt retours et l’on travaille ensemble entre autres en ce moment sur Jeanne Added.

Comment définiriez vous le son de JEANNE ADDED ?

Gilles : j’ai commencé à travailler le son un peu plus “pop”, c’est à dire travailler plus dans les compressions, travailler avec plus d’effets pour cette musique qui était la musique que j’écoutais depuis le début, mais qui finalement n’était pas celle sur laquelle je travaillais.

Vous aviez déjà du DPA sur la précédente tournée, qu’avez-vous modifié dans le nouveau setup ?

Gilles : Ça me paraissait évident qu’il fallait upgrader le truc et comme on avait fait le test du 2011 au dessus de la caisse claire et en dessous de la caisse claire sur les trois dernières dates de la tournée à l’Elysée Montmartre et que vraiment il y avait un gain important ! Voilà moi j’ai poussé fort de manière à ce que l’on ait les 2 micros Caisse Claire et le micro Tom en 2011, du coup on est parti sur 2 micros 2011 aussi sur les Charley puisqu’on a 2 Charley et puis les 4011 en Overheads.

Vous aviez déjà du DPA sur la précédente tournée, qu’avez-vous modifié dans le nouveau setup ?

Guillaume : Du coup c’est vrai que ce sont des micros vers lesquels je me tourne très régulièrement, dès que c’est possible d’en avoir en fait. DPA dès la première tournée de Jeanne vous nous avez soutenu et puis ça nous a bien plu !

Gilles : Bah ouai clairement !

Guillaume : Moi c’est là que j’ai découvert les d:facto en fait, je ne les connaissais pas.

Gilles : On avait un d:facto pour chacune des choristes en filaire, un d:facto™ filaire et un d:facto™ HF pour Jeanne selon si elle était vraiment statique ou si au contraire elle bougeait dans tous les sens. Bref, lorsqu’on est passé au d:facto™ c’est tout d’un coup elles se sont entendues, dans toutes les conditions elles se sont entendues et on trouve d’un commun accord qu’elle a moins besoin de pousser elle chante mieux parce qu’elle s’entend mieux.

Guillaume : En fait Jeanne a besoin d’avoir quelque chose de physique en fait elle recherche vraiment un truc physique de ressenti.

Le mot de la fin ?

Gilles : Quand je mixe des promos de Jeanne ou quand je mixe Jeanne pour des télés ou pour des vidéos là je viens d’en faire un elle a un coupe-bas sur la voix c’est tout !!